Publié dans J'ai passé un bon moment!, SF

[Avis] Deathworld d’Harry Harrison

deathworld

     Titre: Deathworld

    Auteur: Harry Harrison

    Editeur: Bragelonne

    Nombre de pages: 494

    Ma Note: J’ai passé un bon moment!

 

 

Mon avis:

Et voila un livre qui fait parti de l’opération « 10 livres,10 euros » 2014 de Bragelonne. Deathworld est une intégrale de 4 aventures (3 romans et une nouvelle) dont une inédite de Jason DinAlt.

Un univers SF dont je n’ai pas l’habitude mais il faut dire que le résumé m’a bien tenté! Un héros qui possédé un pouvoir psi et une planète dont les animaux et les vegetaux sont programmés pour tuer les humains, moi ça m’intéresse!

Dans l’ensemble, j’ai vraiment apprécié les aventures de Jason dinAlt mais je n’ai absolument pas accrochée à la seconde… J’ai cru que je n’arriverai jamais à la fin. Heureusement que les deux dernières ont relevés le niveau!

De plus les pouvoirs psi n’apparaissent que finalement pendant 3 pages… A croire que l’auteur a oublié qu’il avait doté son heros de ce pouvoir. Dommage, ça m’intéressait vraiment!

La première Deathworld m’a bien plu! Les pouvoirs psi de Jason dinAlt ne sont pas passés inaperçus et l’ambassadeur de la planète Pyrrus est venu requérir son aide… Son monde est hostile, car les plantes et les animaux n’ont qu’un seul but: tuer les humains!

La seconde : Appsala, sortie en 1964. On y retrouve notre héros qui se la coule douce sur Pyrrus, quand il se fait kidnapper par un illuminé qui souhaite l’emmener sur sa propre planète afin de le faire juger pour tous ses péchés. Jason, ne l’entend pas de cette oreille et arrive a saboter le vaisseau, mails celui-ci s’écrase sur une planète presque aussi accueillante que Pyrrus. Et sur celle-ci c’est l’esclavagisme qui règne en maitre. Bon, sincèrement, j’ai beaucoup moins aimé et j’ai d’ailleurs mis beaucoup de temps à avancer dans ma lecture

La troisième : Les cavaliers barbares, sorti en 1968. Une inédite, car jamais traduit en français est plutôt sympa. Quand Jason dinAlt décide de conquérir des mondes hostiles, il n’est pas à prendre à la légère ! Il part donc, avec une poignée de Pyrrussien, à la conquête de Félicité, une planète accueillante mais dont les habitants le sont beaucoup moins.

Jusque-là, l’auteur s’est basé sur son schéma « un tome, une planète », et bien pour la 4eme nouvelle, il modifie un peu son schéma directeur. En effet, il ne s’agit d’une planète à conquérir, mais… d’un vaisseau spatial, hautement sécurisé !

Bref, à part la deuxième histoire, j’ai apprécié ce roman, moi qui ne suit pas fan de science-fiction ce fut une bonne découverte.

challenge lecture de l'imaginaire

Publicités

Auteur :

Blogueuse littéraire et auteure, partager ma passion des mots me tient à coeur!

3 commentaires sur « [Avis] Deathworld d’Harry Harrison »

Laissez une trace de votre passage!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s