Publié dans Actualités, Bit-Lit, Bof...

Chasseuse de la nuit – T1: Au bord de la tombe de Jeaniene Frost

Avant de raconter ma vie et mes lectures sur mon petit blog, je n’aimais pas la bit-lit. Les espèces de fantasmes loup-garou/vampire, non merci très peu pour moi. Et puis, j’ai découvert de très bonnes lectures (Meg Corbyn, Femmes de l’Autremonde…) et du coup, j’ai oublié cette méfiance via-à-vis de la bit-lit.

Erreur fatale.

Je me suis faite avoir en beauté. Le nom du coupable?

Au bord de la tombe, premier tome de la saga Chasseuse de la nuit de Jeaniene Frost. Son petit prix lors de la GrosseOp et la très bonne note sur Livraddict (17,3 tout de même!) ont eu raison de ma méfiance naturelle. Je suis faible.

au bord de la tombe

Pour ceux d’entre vous qui suivent le blog sur Facebook, vous avez du voir mon éclat d’humeur à propos de ce livre…

Je vous explique: l’héroïne est carrément insupportable… Mais c’est tout à fait le genre d’héroïne que l’on trouve dans les romans de bit-lit.

Mais si, vous savez très bien de quel genre d’héroïne je parle.

La petite vierge effarouchée qui n’a rien de particulier, mais bien sur, le puissant et magnifique vampire va tomber fou amoureux d’elle. Un mauvais Twilight quoi (oh, oh, vous avez vu le pléonasme?). Sauf qu’ici nos vampires ne brillent pas au soleil, mais ont des yeux qui font des lueurs vertes.

cyclope

Je sais.

Le premier (et seul) petit copain que Cat a eu n’a pas été très sympa avec elle, et en toute logique, elle a décidé de ne plus avoir de petits copains, ni de relations sexuelles. (Si tout le monde réagissait pareil, l’espèce humaine sera éteinte depuis bien longtemps…). Elle rencontre Bones, ils font youplaboum et elle s’aperçoit que les plaisirs de la chair, c’est sympa (tiens donc?).

Mais… Arrive le passage qui m’a fait hurlé (et pas de plaisir…). Notre duo rencontre une vampiresse. Cat dit qu’elle est très belle, mais qu’elle s’habille très court. Hop, catalogage « sa***e« . Sympa. Parce que oui, en 2007 (année de parution du livre), une vampiresse vieille de plusieurs centaines d’années, n’a pas le droit de s’habiller comme elle veut, sans qu’on la juge à ses habits.

Quelques pages plus loin… LE passage.

Bones, le vampire, dit un truc sympathique à propos de Cat. Pour le remercier, cette derniere se dit « Je lui ferai bien une fellation la prochaine fois qu’on fera l’amour. J’ai découvert que j’aimai ça. Peut-être n’y a-t-il pas qu’une seule trainée dans la pièce. » Vous comprenez ou je veux en venir? J’imagine une jeune fille de 14-15 ans qui lit ça, qu’est-ce qu’elle va comprendre? Que si elle fait une fellation, cela fait d’elle une trainée? C’est quand même pas possible de lire ça à notre époque, qu’une femme ait pu écrire quelque chose d’aussi machiste et dégradant! Après on s’étonne que les ados soient mal dans leur peau, qu’ils fassent  plein de conneries et qu’ils ne lisent plus… Pas étonnants, ils se font insulter par des livres!

Enfin, voila, lire des conneries pareilles, ça m’énerve.

Quant à l’histoire en elle-même… Cat est à moitié vampire car sa mère s’est faite violée par un vampire, Cat étant donc à moitié vampire. Attisée par la haine de sa mère, elle décide de tuer tout les vampires qu’elle croise jusqu’à trouver son père. Mouais. Surtout qu’elle les tue avant même de leur parler, alors je ne vois pas bien comment elle pourrait retrouver son père. Mais bon.

Un jour, elle tombe sur Bones, il la capture, blablabla et décident finalement de s’associer pour tuer les méchants vampires. Voila, voila, rien de nouveau sous le soleil, scénario classique sur fond d’idées dignes du Moyen-Age. Très peu pour moi, merci!

Ah, il faut quand même que je vous parle de la scène ou Cat décide de se battre les nibards à l’air… Et ouais! Assommer ses ennemis à coups de nichons, ça c’est de la technique de combat…

Bon, j’arrête de taper sur ce pauvre livre qui m’a fait peur une semaine de lecture…

A bientôt les amis!

*****

challenge de l'imaginaire 2016

Publicités

Auteur :

Blogueuse littéraire et auteure, partager ma passion des mots me tient à coeur!

5 commentaires sur « Chasseuse de la nuit – T1: Au bord de la tombe de Jeaniene Frost »

  1. Je suis égoïstement bien contente que tu aies perdu ton temps à lire ce livre, non seulement ça m’évite la même erreur, mais en plus j’ai ri !
    Et je suis outrée par les messages machistes réducteurs de ce bouquin, quelle horreur ! (t’as bien fait de comparer ça un moment à Twilight, elle est mormone aussi l’auteur ? –‘ )

  2. Oh! Qu’il a l’air pourri ce livre! C’est pas possible que des éditeurs puissent publier de telles choses! Je ne suis pas très branché Bit Lit mais ce livre me donne encore moins envie de m’y adonner! Merci pour ton sacrifice (euh critique!)^^

Laissez une trace de votre passage!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s