Publié dans Bof..., Fantastique

Library Jumpers – T1 de Brenda Drake

Voila un roman qui m’a bien déçu.

Vraiment.

Surtout quand on voit les excellentes notes qu’il peut avoir sur différentes plateformes.

library Jumpers

De quoi ça parle?

Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…

La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

Mon avis:

Franchement, je ne sais même pas par ou commencer pour vous exprimer mon désarroi. Les personnages n’ont aucune cohérence!

Gia et ses deux amis se sont aspirés par un livre et atterrissent dans une bibliothèque ou un monstre géant tente de les attaquer. Par chance, des Sentinelles sont présentes et vont lui régler son compte. Nos trois héros découvrent alors un univers parallèle ou des jeunes gens sont sensés maintenir l’équilibre entre le monde des chimères et le monde des humains. Pour cela, les Sentinelles voyagent de bibliothèques en bibliothèques via des portes-livres. Voila rapidement pour l’histoire.

Bon, du coup, on se demande pourquoi les combats se passent toujours dans une bibliothèque. Clairement, ça se passerait à Primark, ça serait pareil pour l’histoire. Ensuite, comme par hasard, Gia se révèle être l’Enfant de l’Apocalypse (avec prophéties et malédictions et tout et tout…), elle maitrise donc la magie et a son propre changeling. L’héroïne est un peu perturbée par toutes ces découvertes pendant environ… 4 pages. Puis, elle accepte sans sourciller les entrainements, l’identité de son père, les loups-garous, les fées… Normal.

Gia raconte à qui veut l’entendre son ascendance qui est pourtant sensée être top secrète. Pourtant, ce secret peut lui couter la vie, mais bon. En même temps, le méchant pose trente secondes les yeux sur elle pour connaitre son identité alors bon.

Mais de toute façon, Gia s’en fout, car elle est amoureuse ! S’en suit un insupportable triangle amoureux. Voir même un losange, car il y a une situation franchement glauque.

Puis, les situations rocambolesques s’enchainent sans logique, sans explication. Un personnage discute tranquillou, dans le chapitre d’après il est à l’hôpital, il s’est apparemment fait opérer de la tête. Ok, jamais l’auteure n’a cru bon de nous prévenir quoi. Le pourquoi de l’opération ? Oh, vous le saurez 3 chapitres plus tard.

Un autre découvre qu’il est Magicien ? Génial ! Au chapitre suivant, il prend part à un combat et lance des éclairs. Fortiche, le gars. Sans entrainement, ni rien. Je me suis même demandé si je n’avais pas une erreur d’impression et que je trouvais en présence de la fin du tome 2, tellement l’histoire est erratique.

Je pense que vous aurez compris que je n’ai pas du tout accroché à l’histoire. Pourtant, cela partait bien : une histoire originale, un bel univers mis en place… Mais cela n’a malheureusement pas été suffisant. A cela se rajoute des problèmes de traduction, qui font que certaines phrases n’ont absolument aucun sens. J’ai eu beau les relire plusieurs fois… Non, vraiment, ça ne veut rien dire.

Dommage, mais je ne lirais pas la suite!

Publicités

Auteur :

Blogueuse littéraire et auteure, partager ma passion des mots me tient à coeur!

Un commentaire sur « Library Jumpers – T1 de Brenda Drake »

Laissez une trace de votre passage!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s